Archive Montréal Images

Les 30 ans du Cheval Blanc

05.04.2017

C’est avec un immense plaisir qu’ARCMTL participe aux célébrations du 30ème anniversaire du Cheval Blanc ! C’est autour d’une table de la célèbre brasserie qu’Archive Montréal a été fondée, en octobre 1998, par un groupe d’écrivains, artistes et éditeurs qui ont souvent fait des lancements au Cheval Blanc. Par exemple, Benoît Chaput a souligné la publication de plusieurs titres de sa maison d’édition L’Oie de Cravan au Cheval Blanc. Pour ma part, j’ai lancé plusieurs numéros de ma revue Fish Piss, revues incluant notamment les œuvres des artistes Julie Doucet, Billy Mavreas et Geneviève Castrée. Ces artistes étaient tous présents autour de la table du bar lors de la fondation d’Archive Montréal.
Une partie du mandat que nous développions pour l’organisme s’intéressait à la préservation d’artefacts éphémères trouvés dans notre milieu de créateurs locaux, comme les affiches et flyers de concerts et d’événements. C’était une bonne idée, qui nous permet aujourd’hui de fouiller nos archives pour vous présenter cette galerie de posters d’événements ayant eu lieu au Cheval Blanc, et dont beaucoup sont présentés sur les murs de la brasserie jusqu’au 22 mai.

Je garde un souvenir particulier de la première année d’opération du Cheval Blanc en tant que microbrasserie. En 1987, la Ville de Montréal a finalement légalisé les activités de brassage dans les bars, et le Cheval Blanc fût le premier lieu du genre que j’ai visité après son ouverture, alors que j’étais presque en âge de boire dans les bars…Cette année-là marqua le début d’une nouvelle ère pour la bière québécoise : non seulement les bars étaient maintenant autorisés à brasser de la bière, mais ceci signifiait également la fin du monopole des 3 grandes compagnies canadiennes : Molson, O’Keefe et Labatt’s. De nouveaux brasseurs émergeaient, tels que St-Ambroise, Unibroue ou Hops-Brau. Pour la première fois, on pouvait commander une rousse ou une blonde, plutôt que les classiques et industrielles Black Label ou Molson Dry qui étaient sensiblement toutes similaires.

Le Cheval Blanc occupe un superbe bar de type Art-Déco des années 30, qui fût rénové pour accueillir les équipements de brassage dans le sous-sol du bâtiment. Avant l’interdiction de fumer dans les bars, en 2006, c’était un lieu enfumé, tandis qu’avant l’arrivée des condos et la gentrification du quartier, il était accepté par tous de boire et de fumer sur la terrasse, en arrière du bar.
Depuis 1987, le bar est demeuré un lieu culturel important, en présentant de nombreuses expositions, des lancements de publications, des concerts et même des festivals de film ! Le bar accueille également une des machines du réseau Distroboto depuis près de 10 ans.

Si vous avez des anecdotes à partager au sujet du Cheval Blanc, ou que vous possédez des flyers et affiches que vous ne voyez pas dans cette galerie de photos, vous pouvez nous contacter à l’adresse archivemontreal@archivemontreal.org. Nous aimerions ajouter plus d’images et d’histoires à cette page durant l’exposition du 30ème anniversaire en avril et en mai, alors levez votre verre et pensez-y !

 GRANDE Foire d’art imprimé 2016

Laissez un commentaire

Commentaires

  1. siris
    Dimanche, avril 9th, 2017
    Super Topo Mon Louis!!!