Archive Montreal

Distroboto

Expozine

Montreal Sound Ark

Montreal Underground Origins

DISTROBOTO

Distroboto est un réseau de machines distributrices d’art. La première distributrice Distroboto a attiré l’attention du célèbre New York Times, comme étant l’« une des idées de l’année 2001 ».
À l’origine, le projet de promotion Distroboto avait comme mission de promouvoir des artistes de plusieurs disciplines d’une façon innovatrice en convertissant des anciennes machines distributrices de cigarette en machines distributrices d’art. Depuis, plus de 1200 artistes ont participé au projet et ces machines se retrouvent maintenant dans divers cafés, bibliothèques et salles de spectacle à Montréal, à Québec ainsi qu’à Poitiers en France.
Les machines Distroboto sont placées dans des lieux où le public ne s’attend pas à découvrir de nouveaux artistes de la relève ou de nouvelles pratiques émergentes comme au rez-de-chaussée d’une bibliothèque, dans un café ou encore dans une maison de la culture. Le prix modique de 2 $ incite le public à tenter sa chance pour découvrir des artistes inconnus. Les faits sont plutôt concluants : plus de 1200 artistes différents ont vendu plus de 70 000 échantillons d’œuvres artistiques dans les machines Distroboto depuis ses débuts.
Depuis 2014, un nouveau partenariat avec l’Institut Goethe nous aide à faire connaître nos projets Expozine et Distroboto en Allemagne, notamment par le biais d’un programme d’échange d’œuvres entre le réseau des machines distributrices Distroboto et un réseau semblable de machines distributrices d’art en Allemagne, le Kunstautomaten.
Le projet est à but non lucratif. Chaque œuvre est vendue 2,00$ et tous les profits sont remis à l’artiste (1,75$ pour chaque vente). Ce projet est ouvert à tous. Les soumissions sont acceptées toute l’année et pas besoin d’être situé à Montréal pour y participer !

Voici l’emplacement de nos machines :
À Montréal :
• Maison de la Culture/ Bibliothèque d’Ahuntsic, 10 300, rue Lajeunesse (métro Sauvé)
• Maison de la Culture/ Bibliothèque d’Outremont, 41, avenue Saint-Just (coin Wiseman, juste au nord de Bernard)
• Maison de la Culture/ Bibliotèque du Plateau Mont-Royal, 465, avenue du Mont-Royal Est (en face du Métro Mont-Royal)
• Maison de la Culture Frontenac, 2550 rue Ontario E.
• Notre Dame des Quilles, située au 32, rue Beaubien est (coin St-Laurent)
• Casa del Popolo, 4873 St. Laurent (métro Mont-Royal)
• Le Divan Orange, 4234 St. Laurent (métro Mont-Royal)
• La Salla Rossa, 4848 St. Laurent (métro Mont-Royal)
• Café Cagibi, 5490 St. Laurent (coin St-Viateur)
• Le Cheval Blanc, 809, Ontario E. (métro Berri)

À Québec :
• Coopérative Méduse, 595 rue Saint-Vallier Est
• Cercle, 228 Saint-Joseph Est

En FRANCE :
• Fanzinothèque de Poitiers !

 

EXPOZINE

Expozine est une gigantesque foire annuelle de la presse imprimée à laquelle plus de 300 auteurs et éditeurs participent afin de se faire connaître auprès des 20 000 visiteurs.
Depuis 2002, près de 2000 éditeurs, auteurs et artistes venant de partout en Amérique du Nord et d’Europe ont participé à Expozine. Cette foire est devenue au fil du temps un événement incontournable dans le milieu des petits éditeurs à Montréal. Le salon Expozine est sans équivalent par sa taille, sa réputation internationale et par son importance. C’est un des plus grands rassemblements de petits éditeurs en Amérique du Nord et de loin le plus grand au Canada. Parmi les exposants, on retrouve principalement de petites maisons d’édition, des auteurs, des artistes auto publiés, des collectifs littéraires et des commanditaires institutionnels.
La croissance constante d’Expozine porte à croire que toute une nouvelle génération de créateurs est sensible à l’événement. Les différentes structures éditoriales, et les diverses formes de présentations du travail, sous forme papier (sérigraphie, livre d’art, fanzine) permettent justement de favoriser l’éclosion de pratiques émergentes, le tout dans un contexte d’exposition multilingue !
Suite logique au salon, le Gala des prix Expozine de l’édition alternative est né en 2006, afin de récompenser et de promouvoir, à chaque année, les meilleures publications présentées lors d’Expozine.

 

Montreal Sound Ark

Le meilleur de la musique montréalaise obscure ou oubliée est diffusée sur les ondes de CKUT (90,3 FM) lors de l’émission hebdomadaire Montreal Sound Ark. Cette émission met principalement en vedette des chansons produites par des artistes montréalais ou inspirées par la ville.
Un nombre incalculable d’artistes et de musiciens ont pris Montréal comme trame de fond pour écrire leurs compositions musicales. Une rue, un quartier, des gens, des sons, tout dans cette émission nous rappelle Montréal !
Les pièces diffusées sont toutes tirées du fond d’Archive Montréal.


Montréal Underground Origins

C’est un projet qui explore les débuts de la scène artistique indépendante de Montréal, 1965-1975.

À partir du milieu des années 60, un nouveau milieu culturel se développe, principalement dans les quartiers du centre de Montréal. De jeunes artistes, auteurs, poètes, et musiciens se rassemblent pour échanger sur leurs pratiques artistiques et pour élargir leurs publics. Des réseaux se forment et des lieux de diffusions indépendants s’organisent.

De nouveaux espaces culturels sont alors créés : c’est la naissance des centres d’artistes autogérés, stations de radio communautaires, presses coopératives, petites maisons d’édition, journaux étudiants et magasins de musique indépendants. Ces lieux permettent d‘une part aux jeunes artistes de monnayer leurs créations et de l’autre, d’accueillir un public à l’appétit grandissant pour des concerts, expositions et lectures « do-it-yourself ». La scène bouillonne. Même que Allen Ginsberg et Bob Dylan ne manqueront pas de venir faire leur tour…

Montreal Underground Origins s’entretient avec des personnes phares de la communauté artistique indépendante, ses auteurs, poètes, artistes visuels, musiciens, éditeurs et habitués des principaux lieux de production et de diffusion de l’époque. Nous publierons ces entrevues sur notre site web de même que les versions intégrales de diverses publications ainsi que des photos et du matériel audiovisuel rare de l’époque grâce au soutien et aux vastes archives d’Archive Montréal.